Le Restaurant Windows version végétarien.

Dans le cadre de la Veggie Week 2017, le restaurant Windows de l’Hôtel d’Angleterre à Genève et son Chef Mickael Coquelle tentent le pari du 100% végétarien et poussent encore un peu plus loin l’expérience en proposant des plats vegans voire végétaliens. Tout cela en gardant à l’esprit le plaisir de la table.

Réaliser un repas 100% végétarien, tout le monde, ou plutôt  n’importe qui peut le faire.

Réaliser un repas 100% végétarien, tout le monde, ou plutôt  n’importe qui peut le faire. Mais apporter de la gourmandise, des saveurs, des textures, sans utiliser aucun produit de race animale, cela devient beaucoup plus technique et nécessite un vrai travail, et pour un chef de cuisine habitué à travailler viandes et poissons, une vraie mise à jour. C’est ce qui a tout de suite plu à Mickael Coquelle qui me confiait, au début du repas, avoir pris un réel plaisir à challenger sa brigade pour prendre en compte ce défit culinaire, proposé par 11 chefs genevois lors de cette semaine végétarienne.

Sucette au parmesan pour accompagner ma coupe de champagne 100% vegan.
Assortiment de pains toujours aussi gourmand.

Je ne vous reparle pas du restaurant Windows de l’hôtel d’Angleterre (vous pouvez relire cet article). Non, pas besoin de vous dire que Veggie Week ou pas, l’accueil est toujours aussi chaleureux, avec ce mélange d’attention, de professionnalisme décontracté et de vraie gentillesse.

La salle de restaurant chaleureusement décorée et la vue sur le Lac Léman et son Jet d’eau viennent ajouter un sentiment de bien-être évident. Je reviens donc, avec un plaisir non feint, déguster le menu proposé par l’hôtel d’Angleterre. Pour ouvrir l’appétit et le menu, une soupe froide de tomates que l’on aurait pu appeler Gaspacho si cela en avait été un, nous est proposé avec sa feuille de chiso. Une soupe bien réduite, toute en fraîcheur et  saveur, comme l’impression, un soir d’été de croquer dans une tomate mûrie par le soleil de la journée.

Soupe de tomate froide.

L’entrée est une tartelette d’artichaut, avocat et jeunes légumes de saison. La tartelette, que l’on aurait pu attendre en pâte sablée est judicieusement remplacée par un fond d’artichaut. La crème, que l’on aurait pu appeler pâtissière pour une tartelette, se voit transformée en crème d’avocat. Il vous faudra quelques minutes pour faire le tour de tous les légumes proposés sur cette tartelette,. dressés comme dans un jardin de curé. Ils se serrent les uns contre les autres formant un tableau naturaliste et goûteux. Croquants, colorés, chaque légume a gardé sa saveur.

Tartelette d’artichaut et avocat.

Pour suivre, le chef Mickael Coquelle brouille un peu nos repères de carnassiers en nous proposant des paupiettes de blettes, gratin de pomme de terre aux parfums du soleil, accompagnés de sa sauce vierge. Paupiette et gratin ne sont d’habitude pas synonymes de végétarisme et encore moins de « veganisme ». Et pourtant, la viande contenue habituellement dans une paupiette est remplacée ici par un hachis de champignons qui, de par sa texture, rassure nos réflexes épicuriens. Le gratin, quant à lui, a oublié tout ajout de produits laitiers le rendant d’un coup plus digeste. Ce plat, réalisé entièrement de légumes, retrouve une vraie gourmandise en y ajoutant cette délicieuse sauce vierge, faite d’huile d’olive, de pignons grillés, olives et tomates cerises. Ne faites surtout pas l’impasse sur cette sauce vierge.

Paupiettes de blettes.
Et sa sauce vierge.

 

Le dessert est lui aussi une prouesse technique. Demander à un Chef pâtissier de ne pas utiliser d’œufs, de beurre, de lait, de crème, sans proposer une unique salade de fruits, relève du miracle. Appelé « passionnément chocolat », il se compose d’un dôme chocolat extra noir, biscuit aux noix, insert gelée de passion accompagné d’un sorbet passion banane.

Passionnément chocolat

 

Pari réussi pour le restaurant Windows de l’Hôtel d’Angleterre

Pari réussi pour le restaurant Windows de l’Hôtel d’Angleterre qui propose ce menu végétarien et pour certains plats vegans. La réussite de cette expérience culinaire c’est, je crois, d’avoir oublié que l’on venait manger un menu végétarien et repartir simplement en se disant que l’on a passé une belle soirée autour d’un bon repas.
Prix du menu 85 chf pour le dîner.

La Veggie Week se termine dimanche prochain et je suis certain qu’une édition 2018 est déjà en préparation. Précipitez vous pour découvrir la cuisine de Mickael Coquelle. Pour info, c’est aussi le seul chef de cuisine qui proposera dimanche 11 juin un brunch 100% végétarien, une vraie première dans le cadre feutré de cet hôtel cinq étoiles. Et puis, d’une manière générale, je ne saurais trop vous recommander de découvrir les propositions gastronomiques du Windows, quelle que soit l’occasion, vous retrouverez la même générosité et honnêteté dans la cuisine du Chef.

Un grand merci à l’Hôtel d’Angleterre et à son directeur Monsieur Domézon pour son accueil unique à Genève.

Ce que j’ai aimé : Oublier que nous étions venus manger végétarien.

Ce que j’ai moins aimé : Rien, car je ne suis pas du tout objectif quand je parle du Restaurant Windows et de l’Hôtel d’Angleterre..

Restaurant Windows Hôtel d’Angleterre Quai du Mont-Blanc 17, 1201 Genève,
Téléphone : +41 22 906 55 55

Toutes les infos de la Veggie Week 2017.

Philippe Écrit par :

Raconteur d'histoires gourmandes, j'ai créé le blog Le Dos de la Fourchette en septembre 2014. Rédacteur, je partage mes adresses gourmandes, mes rencontres et mes découvertes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.