Le Patio : du homard, du bœuf etcetera…

C’est toujours difficile de parler d’une institution. Le Patio, avec ses 37 années d’exploitation, fait partie de ces lieux immuables où les habitués de « Rives » aiment se retrouver pour déguster les spécialités de l’établissement. Depuis trois ans maintenant, Philippe Chevrier a repris les rênes du « Patio ». Il s’est accompagné dans cette aventure du Chef Gilles Granziero qui, pour le coup, se partage entre le « Passage des lions » et le « boulevard Helvétique ».

Philippe Chevrier connaît bien les lieux puisqu’à 23 ans, alors qu’il n’était que simple cuisinier dans les cuisines du Patio, il avait fait la promesse au propriétaire de racheter son établissement lorsque celui-ci serait à vendre.

Toile de Carlos Boix
Toile de Carlos Boix

Ce mercredi soir, il pleut à verse et la petite terrasse extérieure est presque vide. Seuls quelques habitués trinquent et crachent de leurs énormes cigares des volutes de fumées. Parmi eux, le peintre Cubain et Genevois Carlos Boix, regarde d’un œil distrait ses toiles colorées qui ornent et rehaussent les murs du restaurant. Il est aussi l’auteur de la grande toile qui orne le haut du grand escalier métallique du steack House « Chez Philippe« .
Je n’étais pas à Genève il y à 37 ans, mais le décor du restaurant Le Patio semble être celui des origines. Un petit bar à l’entrée sert également de console d’accueil. Une estrade surélevée et, derrière celle-ci, une autre salle plus grande, occupée ce soir par un groupe. Nous resterons donc sur l’estrade, et c’est peut-être la meilleure place pour s’imbiber de l’ambiance du lieu.

Panorama sur la salle
Panorama sur la salle
Le petit bar du Patio
Le petit bar du Patio

Stéphane Ducourtioux, Maître d’hôtel, nous accueille avec le plus grand sourire. Il connaît presque tout le monde. Il nous conseille et nous explique la carte avec chaleur et professionnalisme. C’est aussi Stéphane Ducourtioux qui, incollable sur les 130 appellations que compte la cave, nous conseillera pour le choix des vins. Comme c’est souvent le cas, lorsque nous sommes invités, le Chef présent ce soir, Rodolphe Estiot Braud, nous proposera un échantillon de la carte actuelle.
Pour commencer et faisant partie de la nouvelle carte, un gaspacho, « pas chaud », plutôt relevé, et homard à la nage accompagné de toasts à la ricotta et ciboulettes (14chf).

Amuse bouche et Champagne cuvée Philippe Chevrier
Amuse bouche et Champagne cuvée Philippe Chevrier
Gaspacho et homard
Gaspacho et homard

Depuis la reprise du restaurant par Philippe Chevrier, le homard et le bœuf sont les stars de la carte, au point que Le Patio se voit renommé « Le Patio Homard et Bœuf ».
La deuxième entrée tente avec succès le difficile pari du sucré salé, avec un tartare de homard et chutney épicé de cerises et griottes, accompagné de crème acidulée et citron caviar pour contrebalancer le sucre des cerises et ne pas faire de cette assiette un dessert (29chf).

Tartare de homard et cerises
Tartare de homard et cerises

Petit coup de cœur pour le Saint Joseph Blanc très rond en bouche proposé au verre qui accompagnait parfaitement le tartare.
Le premier plat chaud est un mix de pâtes spécialement réalisé pour nous. (Vous pouvez bien sûr les retrouver séparément à la carte). Il se compose de Gragnano farci au homard et concassé de tomates cœur de bœuf et émulsions des carapaces (32chf) et d’une raviole de queue de bœuf au foie gras et porto (19chf). Le homard n’est jamais meilleur que lorsqu’il est cuit, il peut donc dans ces Gragnanos sorte de cannellonis coupés, libérer tous ses arômes.
Les ravioles à la queue de bœuf font partie de l’identité du restaurant. Les enlever de la carte : « N’y pensez même pas » nous confie le Chef. Les ravioles à la queue de bœuf et au foie gras sont à elles seules un vrai miracle de gourmandise, une viande confite et effilée, mélangée au foie gras, le tout enfermé dans une raviole. Cela parait assez simple voire simpliste, mais le résultat est bluffant et l’on aurait pu terminer le repas à cet instant précis, le sourire aux lèvres simplement heureux d’avoir déguster lesdites ravioles.

Ravioles et Gragnano
Ravioles et Gragnano

Le Chef en a décidé autrement, et pour faire honneur à l’appellation des lieux, nous propose un cœur de filet de bœuf suisse de la Boucherie du Molard rassi 3 semaines. Pour rajouter un peu de gourmandise, s’il en était besoin, le filet se voit gratiné à la moelle. Le morceau est d’une rare tendreté et s’accompagne d’une sauce béarnaise et d’une purée d’épinards qui n’en a que le nom et heureusement pas l’aspect. Crémée et liée au parmesan, cette garniture mérite à elle-seule les hourras. Décidément, Philippe Chevrier et Gilles Granziero savent nous faire aimer les légumes. Avant que j’oublie, je dois préciser que les frites qui accompagnaient notre viande étaient maison 😉 (58chf).

Cœur de filet de bœuf.
Cœur de filet de bœuf.

Nous terminerons notre repas avec une crème brûlée à la vanille de Tahaa (Tahiti) et tuile aux amandes (12chf), et quelques fraises rafraîchies, servies avec une glace au yaourt bulgare.

Crème brulée vanille de Tahaa
Crème brulée vanille de Tahaa
Fraises rafraichies
Fraises rafraichies

Nous avons passé une excellente soirée gourmande entre les mains de Stéphane Ducourtioux et de sa charmante collègue, sans oublier la cuisine savoureuse des Chefs Estiot Braud et Granziero. Encore une belle adresse du Chef Philippe Chevrier. Il est toujours prudent de réserver.
Petit détail pratique qui vous fera gagner du temps, le parking de Rives se trouve à moins de 200m du restaurant.
Vous avez lu jusque là, je vous en remercie, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire juste après l’article.

Ce que j’ai aimé :: La qualité des mets servis, avec entre autre les ravioles à la queue de bœuf et foie gras.
Ce que j’ai moins aimé : Les volutes des cigares qui arrivent à franchir la porte d’entrée.

Restaurant Le Patio : Boulevard Helvétique 19, 1207 Genève, Tél. : +41 22 736 66 75

Philippe Écrit par :

Raconteur d'histoires gourmandes, j'ai créé le blog Le Dos de la Fourchette en septembre 2014. Rédacteur, je partage mes adresses gourmandes, mes rencontres et mes découvertes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.