Le Café des Bains cache bien son jeu.

Qui pourrait deviner, en passant devant ce vénérable bistrot de quartier, que derrière cette devanture en angle se cache bien plus qu’une simple salle de restaurant ?

Je longe la terrasse qui s’étend sur tout un côté de la vitrine… Tiens… La cuisine aussi est vitrée et l’on peut voir ce qui se passe derrière les fourneaux depuis le trottoir. Plutôt rassurant de n’avoir rien à cacher. Une petite porte que je pousse, et me voilà dans un étroit bar très tendance. Les luminaires distillent une lumière rose et deux grands écrans illuminent l’entrée. Le mobilier tout de zénitude et de simplicité contraste forcément avec le plafond clinquant et tagué. Renseignement pris, je me suis trompé de porte… Je suis rentré par la porte du bar, une nouvelle entité du Café des bains qui propose bien sûr des cocktails mais aussi des soirées à thème.

Le bar du Café des bains
Le bar du Café des Bains

 

Le plafond du bar
Le plafond du bar

 

Ambiance rose.
Ambiance rose.

Des soirées tapas sont proposées en afterwork de 17h30 jusqu’à 19h30 tous les vendredis. Depuis peu, le bar propose également chaque matin plusieurs formules « petit-déjeuner » à partir de 7h00. C’est assez rare à Genève pour être souligné. La salle de restaurant, c’est en fait la porte d’à côté. L’ambiance y est bien différente. L’éclairage, moins criard, se veut plus doux, plus enveloppant. C’est d’ailleurs la première impression qui en ressort, un endroit très cocooning, réchauffé par le mobilier et l’habillage d’une partie des murs en bois. Je parle depuis le début d’éclairage et d’ambiance lumineuse, il n’est donc pas nécessaire de vous informer qu’il s’agissait d’un dîner. L’ambiance du midi est bien différente, puisque les grandes baies vitrées illuminent de la lumière du jour la salle du restaurant.

La salle du restaurant le midi
La salle du restaurant le midi

 

Salle du restaurant en pleine lumière
Salle du restaurant en pleine lumière

Des tableaux colorés de grandes tailles accrochés aux murs attirent notre attention. Sont-ils à vendre ? Quel est le nom de l’artiste ? Combien coûtent-ils ? Tiendront-ils sur le mur du salon ?

Le Chef Rico Alexandre et son Chef de partie
Le Chef Rico Alexandre et son Chef de partie

C’est le moment de passer à table. La carte est assez courte, ce qui est pour moi plutôt une bonne nouvelle. La carte balance entre quelques plats historiques, qu’il ne faut apparemment sous aucun prétexte enlever de la carte. Carottes râpées au citron, meringue écrasée à la framboise et sa crème double ou encore cheesecake. Le reste de la carte se veut plus bistronomique et flirte avec les saisons. Vous retrouverez par exemple la truffe qui fait son entrée avec aussi, de ci de là, quelques touches de cuisine du monde. Sans aucun doute vous trouverez votre bonheur, car en plus de la carte, le Chef de cuisine Rico Alexandre vous propose chaque jour un menu du même nom composé d’une entrée et d’un plat à un prix contenu (24 Chf). Pour ce dîner, j’ai dégusté en entrée un très rafraîchissant tartare de loup au citron vert et noix de coco torréfiée (24 Chf).

Le tartare de loup au citron vert
Le tartare de loup au citron vert

Les entrées et salades peuvent également être choisies comme plat principal. Pour mon plat principal, j’ai jeté mon dévolu sur une côte de veau milanaise et roquette (49 Chf). Une belle côte vraiment généreuse à la texture intérieure fondante et croustillante à l’extérieure.

Très belle côte de veau à la milanaise
Très belle côte de veau à la milanaise

Pour conclure mon dîner, j’ai craqué pour le cheesecake et son coulis. Je dois avouer que la copieuse côte de veau avait laissé peu de place pour le dessert, mais la texture mousseuse du cheesecake fut appréciée à sa juste valeur.

The Cheesecake
The Cheesecake

Les convives qui ont partagé ma table ont également dégusté du saumon mariné au yuzu et maïs en folie (Popcorn), une belle tranche de foie gras maison en suggestion et un curry massaman au poulet.

Saumon, yuzu et popcorn.
Saumon, yuzu et popcorn.

Je dois, à cet instant de l’écriture, m’excuser pour la piètre qualité des clichés que j’ai réalisés, la faute à l’éclairage cocooning qui s’il nous plongeait dans une atmosphère reposante, avait tendance à modifier la couleur des aliments. Mea Culpa.
L’article pourrait s’arrêter là, si et seulement si le Café des Bains ne proposait pas deux autres lieux à découvrir. Le premier, c’est cet immense patio niché dans la cour de l’immeuble. Pour des raisons de bon voisinage, cet espace est fermé le soir, mais la journée il propose de nombreuses tables et des espaces sous tente que l’on peut moduler au gré des convives. Ceux- ci sont choyés et disposent de chauffage, de bornes pour déposer son iPod ou autres appareils électroniques afin d’écouter sa musique préférée. Le wifi est également proposé et l’on peut si on souhaite plus d’intimité fermer les tentures afin de créer un espace sur mesure et personnalisé, tout cela sous le ciel genevois.

Le patio, ses tables, parasols et tentes
Le patio, ses tables, parasols et tentes

Non ! Nous n’avons pas tout vu, Grace, notre hôte de ce soir, nous entraîne dans la galerie contiguë au restaurant. Une grande galerie, à l’éclairage plus industriel, qui propose des expositions de « Street art » comme ce magnifique donut que j’aurais bien emmené avec moi ;-). Cet espace est également proposé pour des events, soirées d’entreprises, etc.

Je veux ce donuts ;-)
Je veux ce donut 😉

 

La galerie
La galerie

 

Street art
Street art

Un restaurant, un bar, un patio, une galerie de peinture, en effet le titre de cet article est mérité. Le Café des Bains cache bel et bien son jeu, et il est fort possible que cela ne s’arrête pas là, avec je crois un nouveau projet pour 2016, mais je ne veux pas le dévoiler en avance, laissant à l’équipe le soin de le faire.
Pour ceux qui me lisent régulièrement, vous savez combien j’accorde de l’importance au personnel de salle et à l’accueil qu’il nous réserve. Je me dois donc de faire un grand Bravo (avec une Majuscule) à Coralie qui nous a accueilli, et servi tout au long de la soirée. Elle a su naturellement nous mettre à l’aise, avec le sourire et l’humour nécessaire pour passer une belle soirée. Merci Coralie.
Je vous recommande donc sans hésiter de pousser l’une des portes du Café des bains. Il est cependant prudent de réserver, les tables du midi sont vite prises d’assaut par la clientèle d’habitués. Le Café des Bains est fermé le dimanche.

Le Café des Bains, 26 rue des Bains, 1205 Genève. Tél. +41 22 320 21 22.

Philippe Écrit par :

Raconteur d'histoires gourmandes, j'ai créé le blog Le Dos de la Fourchette en septembre 2014. Rédacteur, je partage mes adresses gourmandes, mes rencontres et mes découvertes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.