La Bottega partage son piano

Trouver des points communs entre la cuisine italienne et la cuisine russe s’avère être un défi embarrassant.

Pour ce dîner à quatre mains, le Chef Fernando Tommaso Forino de la Bottega Genève invitait le Chef Igor Grishechkin du restaurant Cococo’s à Saint Petersbourg. Pas de nationalisme exacerbé dans la proposition gastronomique de ce soir, mais plutôt un partage de saveurs, de compétences et d’originalité avec pour socle commun la créativité.

Le menu se compose de six plats et deux desserts, auxquels il faudra ajouter les quatre amuses-bouche et un incroyable accord mets-vins.

Salle du restaurant
Salle du restaurant
Armoires à merveilles
Armoires à merveilles
En cuisine
En cuisine

La brigade au complet s’active mais ne s’agite pas

Ceux qui connaissent le « premier » restaurant La Bottega, devenu aujourd’hui l’Osteria de La Bottega, ne seront pas surpris de retrouver le même soin apporté à la décoration de la salle du restaurant. L’amour des beaux matériaux, l’éclairage tamisé mais dirigé intelligemment au dessus de nos assiettes afin de ne perdre aucun sens à notre découverte. Les cuivres en cuisine, les toiles peintes sur les murs de briques et ce même soucis du détail dans la vaisselle utilisée ce soir.
La cuisine ouverte sur la salle sait se montrer discrète. Tel un ballet réglé au millimètre, la brigade au complet s’active mais ne s’agite pas. Deux chefs, deux cuisines, deux cultures, deux langages, mais la même connexion gastronomique.


Unanimité autour de la table

La soirée débute avec quatre amuses-bouche que l’on déguste avec les doigts. Cornetto mousse de mozzarella, foie gras, salade César réinterprétée, croustillant peau de poulet.
Trois premières entrées « maritimes », tout en fraicheur et originalité.
Originalité qui heureusement ne dénature pas le choix et le respect des produits.

Créme de pomme de terre et caviar rouge
Créme de pomme de terre et caviar rouge
Crabe et son manteau de fourrure
Crabe et son manteau de fourrure
Saumon BBQ
Saumon BBQ

Le premier plat chaud fait honneur aux traditions gastronomiques italiennes avec un risotto ultra crémeux au safran et pistils et fanes de navets. Unanimité autour de la table.

Pas de repas italien sans pâtes. Et pourtant, à notre grande surprise, les capunti au pesto d’herbes et petits pois sont une création du Chef Igor Grishechkin. Comme les orecchiette, mais en plus long, une fois colorées avec les herbes, les pâtes proposées ressemblent comme deux gouttes d’eau à des cosses de petits pois.
Là encore, la créativité n’a pas pris le dessus sur le goût. Al dente et servies avec les premiers pois frais, ce fut pour moi un vrai régal.
Le dernier plat symbolise la maîtrise des chefs pour la cuisson. Suprêmes de pigeon, mousseline de chou-fleur, cerise amarena et jus au Jagermeister.

Risotto au safran
Risotto au safran
Capunti, petits pois et ricotta
Capunti, petits pois et ricotta

Pigeon et cerise amarena
Pigeon et cerise amarena, chou fleur

Craquant, croquant, coulant…

Les deux desserts proposés pour terminer ce dîner sont tout aussi réussis que les autres plats, et c’est assez rare pour le souligner. Le célébrissime tiramisu, se voit ici revisité avec des glands. Légèreté et petit goût de noisette.
Le deuxième dessert est un incroyable lingot, chocolat blanc, framboise et cacahuètes. Un dessert lunaire et hyper graphique qui, sur le cliché, n’aura besoin d’aucune retouche. Craquant, croquant, coulant, toutes les textures sont représentées dans cette petite barre ornée de feuilles d’or.

Tiramisu revisité
Tiramisu revisité
L'incroyable lingot.
L’incroyable lingot.
Mon dessert coup de coeur
Mon dessert coup de coeur
Le sens du détail
Le sens du détail

La créativité tout au long du dîner.
La créativité tout au long du dîner.

Salon avec vue sur la cave

Le Restaurant La Bottega, qui vient de se voir confirmer sa première étoile Michelin et un très envié 16/20 au Gault et Millau, est un établissement habitué du partage. Vous retrouverez donc régulièrement des Chefs invités, venir mélanger leurs saveurs à celles du Chef Fernando.
Lorsque le soleil est de retour, le toit du restaurant se transforme en terrasse. A ce même étage, vous retrouverez un confortable et très privatif salon avec vue sur la cave à vin qui, elle aussi, a émigré à l’étage.

Salon avec vue sur la cave.
Salon avec vue sur la cave.
Cave à vin, à l'étage
Cave à vin, à l’étage

Je profite de ces dernières lignes pour remercier mes convives du soir Stéphanie, Alain, Patrick et l’incroyable Kristian, ambassadeur de Bon Vivant Communication

Ce que j’ai aimé : Le lieu, le service d’une incroyable discrétion, la cuisine créative des chefs.
Ce que j’ai moins aimé : Difficile lorsque l’on passe une aussi belle soirée. Mais tous les détails comptent alors je dirais le couteau un peu « cheap » proposé au moment du pigeon. Surtout par rapport à l’incroyable vaisselle proposée.

Restaurant La Bottega, Rue de la Corraterie, 21 · 1204 Genève. Téléphone : +41 22 736 10 00

Et si vous passez par Saint Petersbourg :
Restaurant Cococo’s Voznesensky prospect, 6 St-Petersburg

Philippe Écrit par :

Raconteur d'histoires gourmandes, j'ai créé le blog Le Dos de la Fourchette en septembre 2014. Rédacteur, je partage mes adresses gourmandes, mes rencontres et mes découvertes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.