Kasbar casse la baraque

Il faut une fois encore se diriger vers le quartier des Eaux Vives pour découvrir cette presque nouvelle adresse lovée au fond de la rue Henri-Blanvalet.
Ce nouvel établissement, collé au désormais reconnu Inda-Bar, en reprend l’idée de base : Un voyage culinaire dépaysant dans une ambiance colorée.

Cette fois ci, la destination est plus proche que pour L’Inda-Bar. Vous l’aviez deviné dans le titre, c’est au Maroc que Morad El Hajjaji, le maître des lieux, nous invite à découvrir une cuisine marocaine aux appellations connues mais modernisées par la Cheffe Laëtitia Fajardo.

Cuisine du cœur.

Une cuisine de femmes comme souvent au Maroc.
Si vous avez l’occasion d’échanger avec la Cheffe Laëtitia Fajardo, vous comprendrez aussitôt pourquoi l’on parle de cuisine du « cœur ».
Ancienne sous-cheffe du restaurant étoilé l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, elle aborde donc les grands classiques marocains avec un œil tout neuf. Usant des épices sans en abuser, et maîtrisant à la perfection la cuisson des viandes « Souris d’agneau et tajines de poulet ».



Le cadre est lui aussi tout aussi dépaysant.
La décoration a eu le bon goût de ne pas tomber dans le cliché. La couleur vert « intense » pourrait en surprendre plus d’un. Un vrai coup de cœur pour le choix des luminaires et pour l’ensemble des éléments de décorations dénichés par la boutique en ligne Bons Baisers de Taghazout.

Saveurs tabascotées

Qui dit bar dit boissons. Ce qui est aussi vrai pour le Kasbar.
Une incroyable carte de vins en bouteille réservant quelques pépites aux connaisseurs. Pour les plus audacieux, laissez-vous conseiller quelques flacons marocains.
Pour commencer la soirée, ne faites pas l’impasse sur l’un des délicieux cocktails « Maisons ».
Saveurs épicées, voire pimentées ou tabascotées.

L’ambiance du lieu plutôt féminine dans l’ensemble, l’accueil chaleureux et les plats réussis à partager vous feront passer sans aucun doute une belle soirée.
Les adresses nous faisant voyager n’étant pas aussi nombreuses que cela à Genève, je vous conseille de prendre votre crème à bronzer et de pousser les portes de cette kasbah heureusement non fortifiée.

Ce que j’ai aimé : l’ambiance, l’accueil, la Cheffe Laetitia Fajardo et aussi sa cuisine ;-).
Ce que j’ai moins aimé : Je ne suis pas fan de la couleur verte, mais cela n’engage que moi.

Restaurant le Kasbar, 23 rue Henri-Blanvalet · 1207 Genève. Téléphone : +41 22 739 27 46

Philippe Écrit par :

Raconteur d'histoires gourmandes, j'ai créé le blog Le Dos de la Fourchette en septembre 2014. Rédacteur, je partage mes adresses gourmandes, mes rencontres et mes découvertes.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.