L’Auberge communale d’Archamps.

L’Auberge communale d’Archamps est née sous plusieurs bonnes étoiles. La première, et cela saute aux yeux, c’est le lieu. Une très jolie bâtisse aménagée avec soin, un parking à proximité et une terrasse pour les prochains jours ensoleillés. La deuxième bonne étoile, c’est peut-être de se trouver à quelques centaines de mètres de la frontière genevoise.

Au vue des plaques d’immatriculation sur le parking, on imagine que le restaurant a su toucher une clientèle Franco-Suisse.
Réservée en last minute un samedi soir, nous avons pris place sur une table haute pas très loin du bar. La salle est assez grande et les tables sont espacées. Une deuxième salle à l’étage est aussi à disposition.
Pas de carte, mais une grande ardoise où 5 entrées, 6 plats et 5 desserts annoncent le menu. Les appellations sont gourmandes et une proposition avec une entrée, un plat et un dessert pour 39 euros nous tend les bras.

Après une petite bouchée de filet de rouget pour nous souhaiter la bienvenue, j’ai choisi, en entrée, une escalope de foie gras poêlée qui n’était pas à la carte mais en suggestion, accompagnée d’une réduction aigre douce. Une entrée savoureuse et correctement réalisée. En plat principal, le veau basse température, jus aux truffes, cuit à la perfection. Un petit bémol avec la garniture composée d’une multitude de légumes (9 sortes au total dans la même assiette) très épicés pour certains qui venaient anéantir la délicatesse du jus à la truffe.

Pour le dessert, je n’ai pu résister à une parfaite crème brulée à la fève de tonka. Un régal ! J’ai une licence en crème brulée et celle-ci méritait une très belle note.

Tout au tour de la table, mes convives ont apprécié les entrées très élégamment dressées. Un copieux gratin d’écrevisses au Nolly Prat ou une épaisse tranche de terrine de foie gras à la mangue. Pour les plats, les avis ont été plus partagés : dressage moins soigné et quantité un peu chiche.
La salle était pleine ce soir-là et deux serveurs plus une barmaid tentaient d’assurer le service en courant de table en table.

La carte des vins regorge de bonnes idées et le choix des vins au verre est plutôt malin, comme ce Chardonnay Macon Chaintré ou ce délicieux rouge italien Mandorlo (3 euros le verre généreusement servi à la bouteille).
Ce n’est pas marqué sur la carte, mais n’hésitez pas à demander un menu enfant pour 13 euros.
Une adresse à retester sur la terrasse un soir de semaine sans le stress du samedi.

Ce que j’ai aimé : Le cadre, les vins proposés, la formule à 39 euros, le choix de produits frais de la carte.
Ce que j’ai moins aimé : Le dressage de certains plats, les assaisonnements trop typés des garnitures, et le service au pas de course.

Auberge d’Archamps, 31 route de la Bossenaz, 74160 Archamps (France)
Tél.: +33 4 50 94 10 52

Philippe Écrit par :

Raconteur d'histoires gourmandes, j'ai créé le blog Le Dos de la Fourchette en septembre 2014. Rédacteur, je partage mes adresses gourmandes, mes rencontres et mes découvertes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.